Concours pour la construction du nouveau téléphérique de Pila
Val d'Aoste

Projet:

Pour la station de montagne, nous avons voulu privilégier une vue à 360 ° libre du quartier, organiser les espaces servant de restauration et de bar sur deux "ailes" de distribution qui, reposant morphologiquement sur le territoire, suivent le tracé des courbes de niveau s'ouvrant vers la double pente "Aoste/Cogne". L'espace vide créé entre le plancher de la plate-forme et la morphologie du sol, en raison de sa générosité dimensionnelle et fonctionnelle, peut être utilisé comme dépôt de véhicules et dimensionné en fonction des besoins du téléphérique et des pistes de ski, mieux définis dans une version ultérieure de  la  phase de conception détaillée.
Compte tenu de la nécessité d'une éventuelle future connexion avec Cogne, comme stipulé dans le concours, la continuité du téléphérique est proposée directement vers la vallée de Cogne à travers un arrêt centralisé unique.
À partir de la passerelle d'atterrissage/d'embarquement du téléphérique, l'utilisateur peut décider de se diriger vers les pistes de ski ou dans le sens opposé, bien indiqué pour éviter les malentendus, ou faire un arrêt pour la détente et le rafraîchissement. Les flux d'utilisateurs ont été étudiés pour éviter les passages dangereux entre les skieurs et les piétons. Le projet prévoit qu'un graphique simple et intuitif pour les panneaux verticaux et horizontaux sera en mesure de diviser clairement les flux en évitant les risques d'accident. Le bloc de service est situé dans une position centrale, de sorte qu'il peut être directement accessible à tous, à la fois par les skieurs qui veulent s'arrêter uniquement pour utiliser les toilettes, sans nécessairement s'arrêter au bar, et par les piétons qui s'arrêtent et peuvent y accéder par une autre entrée indépendante. Dans la zone adjacente, à l'entrée de la zone de rafraîchissement, des zones peuvent être aménagées où les skieurs stationnés peuvent entreposer leurs skis et leurs chaussures, avant d'entrer dans le bar ou le restaurant. Le projet est conçu pour que la flexibilité et l'adaptabilité maximales des espaces de restauration puissent être privilégiées, en fonction des besoins du moment (de la demande, du flux touristique et de la météo saisonnière). De 80 à 100 places sont prévues pour le restaurant, qui peuvent être augmentées en fonction des besoins de l'ensemble du bar. Au sous-sol, il y a des zones pour le personnel et la cuisine ; cette dernière est reliée directement au bar/restaurant et à la terrasse panoramique par un simple monte-charge. Ce système est très pratique, breveté depuis de nombreuses années, même dans les grands restaurants qui se développent à plusieurs niveaux : il fonctionne très bien sur le plan logistique car il permet d'optimiser le flux de personnel en évitant au serveur d'avoir à entrer et sortir de la cuisine, mais à rester en permanence dans la zone de service à table. La flexibilité de ce système permettra même en haute saison, si le temps le permet, de doubler la capacité d'accueil du restaurant et du bar grâce à l'utilisation de la terrasse panoramique, directement reliée à la cuisine et au service du bar. L'attractivité de la grande terrasse panoramique, desservie par des toilettes et un service bar/restaurant, également accessible aux personnes à mobilité réduite, sera garantie par sa vue imprenable, qui surplombe à 360 ° les pistes de ski et les montagnes de la région. Le complexe vise à suivre la logique stylistique de la station inférieure, en considérant la création d'une identité stylistique unique et forte d'importance fondamentale, qui, rappelant les formes irrégulières et asymétriques des montagnes, établit un dialogue délicat et respectueux dans le contexte naturel qui caractérise la zone.